BENEDICTE SERRE est née en 1962 en Drôme provençale. Elle vit son enfance au cœur de la nature et découvre très tôt l’univers du dessin et de la peinture.
Après des études aux Beaux-Arts de Saint Étienne puis de Valence, c’est en voyageant et en vivant à l’étranger que Bénédicte Serre nourrit son imaginaire. De retour en France, elle travaille comme
décoratrice dans le secteur de l’illustration, et fera pendant une dizaine d’années preuve de ses talents de coloriste et de dessinatrice au sein de l’équipe de Fo limage, talentueux studio de dessin animé
(La Prophétie des grenouilles, L’Enfant au grelot…).
Il y a quinze ans, Bénédicte Serre décide de se consacrer à sa peinture et de développer sa propre pratique artistique. Représentée en France et à l’étranger par les galeries Bénédicte Serre expose régulièrement dans divers lieux prestigieux et souvent. Aujourd’hui, Bénédicte Serre vit et expose de façon permanente au village d’artistes de Marols, dans la Loire. Elle mène régulièrement des collaborations artistiques et des expositions personnelles et collectives

UN DOUBLE REGARD ARTISTIQUE
Bénédicte Serre puise son inspiration dans la nature environnante ainsi que dans le patrimoine architectural églises, mosquées, ponts, villages perchés… L’utilisation du papier préalablement peint puis
superposé sur la toile ou sur le bois en couches successives, montre un profond attrait pour la matière.
L’œuvre nait de ce matériau brut que l’artiste assemble, peint et grave pour composer des paysages
bucoliques, des personnages et des animaux rieurs et un brin débridés. Guidée par la couleur, l’artiste utilise une large gamme de teintes qui s’équilibrent et se complètent. Riches d’une infinité de nuances et de lumières, les œuvres de Bénédicte Serre créent des effets de profondeur et une matière toujours plus vivante. Ainsi, au fil des superpositions, l’artiste propose une interprétation tout en couleur des éternelles scènes de genre et de paysages.
Un univers porté par la couleur et la matière.
UN REGARD DÉCALÉ
La première manière de peindre de Bénédicte Serre mêle humour et fantaisie. Préalablement colorés, les morceaux de papiers composent des scènes aux teintes vives, joyeuses et naïves. Les jeux d’assemblages de couleurs et de formes s’éloignent du réel pour retrouver une fraîcheur enfantine. Paysages,
personnages et animaux racontent de nouvelles histoires et partagent allégresse et enthousiasme.
En 2016, Bénédicte Serre présente Les grandes dames, une série de portraits étonnants. Clin d’oeil à l’histoire du portrait classique, cette collection évoque aussi bien les grandes figures de la Renaissance
que certaines peintures des peintres modernes tels que Modigliani. Femmes aux origines diverses, Les grandes dames nous rappellent que le baroque est avant tout l’art du mélange des genres.

UN REGARD APAISÉ
Des tons camaïeux, une gamme colorée réduite et de plus grands aplats de couleur créent des paysages
épurés. L’espace peint s’ouvre à l’abstraction. L’arbre, précieux sujet d’un lieu imaginaire, s’invite
au centre d’un paysage ouvert sur l’immensité. Parfois mélancoliques, ces scènes invitent le spectateur
à l’évasion. Les rares silhouettes, délicates et fragiles, se fondent entres les arbres ployant au gré des vents.

Affichage des produits 1–16 sur 18