Ses sujets principaux d’inspiration sont les nus féminins, les musiciens, la femme et l’enfant, les oies. Il résume la manière dont il sculpte ses oeuvres : « Je travaille à la cire perdue et je fonds moi-même mes pièces. Je crée une matrice en argile à partir du modèle vivant. Je repère les différentes coquilles à réaliser pour mouler l’ensemble. Je fabrique un plâtre que je recouvre d’élastomère. Ceci équivaut à une prise d’empreinte qui va me permettre de ” tirer ma cire “. Tout le travail de fonderie est réalisé dans des moules cuits à 750° durant cinq heures. Le bronze est ensuite monté en température à 1.150° pour y être coulé. Il reste ensuite un travail de ciselure et de patine à effectuer, après avoir cassé le moule pour dégager le bronze ».

Afficher tous les 4 résultats